Équipements moto d’occasion : les précautions à prendre

0

Acheter ses équipements moto d’occasion est tentant, surtout quand on commence ; mais les précautions à prendre sont nombreuses La sécurité avant tout !

Casque moto d’occasion : pour ou contre ?

Obligatoirement homologué, le coût d’un casque neuf varie en fonction des attentes et des envies. Considéré « utilisable » pendant 5 ans, il peut en fonction de l’usage que l’on en fait, être changé et donc revendu sur le marché de l’occasion. Nous ne vous conseillons pas d’acheter un casque déjà utilisé, car vous ne pourrez jamais être sûr à 100% que celui-ci n’a subi aucun dommage. Un casque représente un investissement, mais celui-ci est indispensable pour votre sécurité et votre vie. De plus, on trouve aujourd’hui de très bons modèles à des prix abordables. Sur le site de Speedway.fr, spécialiste de l’équipement moto, vous trouverez des casques de moto neufs à partir de 80€.
Nous vous donnons toutefois une liste de précautions à prendre, si vous souhaitez tout de même acquérir un casque d’occasion.

Les conseils pour acheter un casque moto d’occasion

Tout d’abord, prenez le temps d’observer son état. Aucun choc ne doit avoir été constaté. Un casque se déforme et certains coups ne se voient pas ; le casque pourrait « éclater » au prochain voyage, renseignez-vous donc bien sur le passif du casque et demandez une facture pour voir la date de son achat. Soyez vigilant à toutes traces de peinture suspectes qui pourraient « cacher » d’éventuelles marques de chocs. Demandez à voir la notice d’instruction et la housse de protection.

Vérifiez l’extérieur et l’entretien du casque (rayures, peinture, fixation, visière). Pour l’intérieur pensez à regarder les points suivants :

  • L’hygiène: Vérifiez l’état intérieur global (propreté, mousses intactes…). En effet, la transpiration, le manque d’hygiène, la saleté visible peuvent vous dissuader rapidement d’acheter un casque d’occasion, n’hésitez pas à faire le point.
  • Les mousses internes: Un casque déjà porté pourrait voir ses mousses tassées et déformées par la morphologie de la tête de son ancien propriétaire ; on perd en confort !
  • Les étiquettes d’homologation: Visibles ! (Apparentes à l’intérieur du casque et en bon état) la norme NF ou E est visible et obligatoire en cas de contrôle de police.
  • La taille: Essayez le casque ! La taille annoncée n’est peut-être pas la bonne ou a changé, surtout après avoir été porté.

Le casque est un peu un prolongement du motard, son achat est indispensable et très important.

Acheter cet équipement moto d’occasion est possible mais fortement déconseillé.

Le blouson moto d’occasion

Attention à la vétusté ! Il faudra vérifier l’état général du blouson et les points ci-dessous pour que le blouson résiste en cas de chute :

  • Intérieur: coutures non déchirées, protections aux coudes et aux épaules présentes et en bon état, dorsale intacte (si fournie), doublure et membrane étanche propre et en bon état.
  • Extérieur: cuir ou textile sans trace d’usure, pas de traces de chute, de brûlure, d’éraflement qui pourraient diminuer l’efficacité du blouson.

Les gants moto d’occasion

Depuis le 20 novembre 2017, les gants homologués CE EPI sont obligatoires sur la chaussée. Vérifiez donc que les gants que vous souhaitez acheter d’occasion disposent des étiquettes CE ainsi que du logo avec la moto et la norme indiquée.

Penchez-vous sur l’état des coutures, notamment à l’intérieur et au bout des doigts. Si celles-ci sont décousues ou que le gant est troué, passez votre chemin.

Les protections et les renforts doivent être intacts et les scratchs de fermeture aux poignets en bon état. En cas de doute sur la résistance des gants, ne prenez aucun risque.

Le pantalon moto d’occasion

Il s’agit de prendre les mêmes précautions que pour n’importe quel vêtement moto. Portez une attention particulière aux genouillères. Comme lors de l’achat d’un pantalon de moto neuf, les protections sur les genoux doivent venir se placer correctement en position de conduite et non debout ! Prenez donc le temps d’essayer le pantalon.

Les bottes moto d’occasion

Outre l’hygiène qui semble primordiale, pensez à vérifier les attaches et la rigidité des protections. Cela paraît logique, mais essayez impérativement vos nouvelles bottes ou chaussures moto. Vous pourrez ainsi vous assurer qu’elles sont à votre taille mais également qu’il n’y a aucun élément venant gêner leur port (intérieur déchiré, semelle abîmée, etc). La chaussure devra vraiment couvrir tout le pied (malléole incluse).

 

L’achat des équipements moto d’occasion est un bon moyen de s’équiper à moindre coût, mais il faut absolument voir le vêtement, l’essayer et vérifier son état avant de l’acheter. Pour votre sécurité et votre confort. Un gant moins imperméable, une botte trop petite, un blouson déchiré peuvent rendre la balade insupportable et surtout mettre votre sécurité en péril.

Soyez vigilant ! De nombreuses marques proposent des promotions toute l’année et des prix plus qu’abordables, n’hésitez pas à demander conseil auprès des magasins spécialisés. Pour plus d’astuces pour un équipement moto toujours au top et neuf, lisez cet article.

Partager.

A propos de l'auteur

Ils en connaissent un rayon sur le pneu ! Leur histoire, les techniques… C’est une équipe de passionnés qui savent conseiller au mieux les automobilistes.

Donnez votre avis