Conseils pour choisir le meilleur casque modulable

0

Le casque modulable séduit de plus en plus les motards et les scootéristes, notamment grâce à son côté pratique. Il combine la sécurité de l’intégral à l’aération et la convivialité du jet. De nombreux points sont à prendre en compte lors de l’achat de votre nouveau casque, c’est pourquoi nous vous donnons les essentiels pour le choisir efficacement.

La double homologation, un indispensable

Pour rouler en France, il est obligatoire que votre casque soit homologué, et cette homologation se reconnaîtra à l’étiquette cousue à l’intérieur du casque. L’inscription comportera la lettre E, suivie d’un chiffre indiquant le pays d’homologation (1 pour l’Allemagne, 3 pour l’Italie, 6 pour la Belgique, 2 pour la France, etc.) et de lettres indiquant le type d’homologation.

Nous vous conseillons vivement d’orienter votre choix vers un casque modulable disposant d’une double homologation P/J, c’est-à-dire étant homologué jet et intégral. Elle garantit sécurité et légalité dans les deux configurations. En effet, si vous choisissez un modèle uniquement homologué jet, il n’est pas censé être utilisé en position ouverte.

Les matériaux

Comme pour les autres types de casques, vous retrouverez en modulable des coques en polycarbonate ou en fibre. Les casques en plastique ou polycarbonate disposent d’un prix plus accessible. Les casques en fibre ont quant à eux un poids moins important et ils peuvent s’avérer bien plus agréables à porter sur le long terme.

La mentonnière

Le mode de basculement de la mentonnière va différer selon les marques. Vous pourrez retrouver des mentonnières placées plus ou moins à l’arrière du casque pour un casque plus compact et avec moins de prise au vent. Ici, tout va dépendre de votre ressenti.

Orientez-vous comme nous vous l’avons indiqué plus haut vers un casque modulable avec une double homologation jet et intégral, la seule reconnue comme sécurisante en position ouverte et fermée.

Le confort

Une multitude d’équipement est prévue pour votre confort. La visière pare-soleil est un des indispensables. Extrêmement pratique, elle vous permettra de garder une bonne visibilité en cas de forte luminosité. Qu’elle dispose d’un système mécanique ou manuel, elle est facilement rétractable.

Certains modèles disposent d’une prédisposition ou sont déjà équipés d’un Pinlock. Cette lentille évite la formation de buée lorsque vous roulez. Un atout pour éviter de rouler la visière ouverte !

Le choix de la taille

Il est important de choisir un casque qui soit exactement à votre taille. N’achetez pas un casque plus grand, sous prétexte qu’il est plus confortable. En effet, au bout d’un certain temps d’utilisation, les mousses se tasseront et le casque se mettra à bouger. Le casque doit serrer votre tête uniformément et ceci, même au niveau des joues. Toutefois, si vous ressentez des points de pressions anormales, il est fort probable que votre casque soit trop petit, préférez donc la taille au-dessus.

Pour ceux qui portent les lunettes, il est important de les tester avec le casque en configuration intégrale. La plupart des modèles aujourd’hui permettent de porter des lunettes, mais pour certaines montures trop volumineuses, l’ensemble peut être désagréable. Choisissez donc un casque disposant d’un aménagement prévu pour les branches.

Le poids

Le poids d’un casque est fonction du matériau utilisé dans sa fabrication et du type de casque. Ainsi, les modulables sont, le plus souvent, plus lourds que les intégraux et les jets. En effet, les modulables ont plus de pièces, ils peuvent ainsi peser entre 1600 et 1800 g.

Il est important de considérer le poids d’un casque, notamment si vous envisagez de faire de longs trajets. Par ailleurs, à vitesse élevée, plus le casque est léger, moins il bougera et vous devrez fournir moins d’effort pour garder la tête droite.

La ventilation

Des aérations et des prises d’air sont aménagées pour empêcher la formation de buée et permettre de prendre un peu l’air lorsqu’il fait chaud. Les équipementiers développent au fil des années des systèmes de ventilation toujours plus performants pour augmenter le confort de leurs casques. Faites toutefois attention, un casque très ventilé augmente les bruits parasites qui peuvent devenir gênant pour certains motards.

Pour conclure, afin de choisir le meilleur casque modulable, prenez en compte vos besoins en termes de confort, d’utilisation et de look. Votre casque devra obligatoirement être homologué CE pour rouler sur la chaussée. Mais au-delà de la législation, un casque moto est garant de votre sécurité en cas d’accident, ne lésinez pas sur la qualité de votre modulable. Cela vous permettra de diminuer les risques de lésions graves en cas de choc. Retrouvez une large gamme casques modulables sur Speedway.fr.

photos : Speedway

Partager.

A propos de l'auteur

Community Manager d’Allopneus, rédactrice du blog. Passionnée du web, des jeux vidéos et de gastronomie, je baigne dans le monde de l’auto depuis toute jeune, j’adore conduire (mais pas en mode croisière…).

Donnez votre avis