Comment trouver le bon casque moto pour la piste ?

0

Sur circuit, le casque de moto est non seulement obligatoire, mais il est vital. C’est pourquoi il ne faut pas transiger sur sa qualité. Il existe aujourd’hui sur le marché de nombreux modèles, ce qui rend le choix parfois un peu compliqué. Nous vous aidons en abordant quelques points essentiels.

La piste oui, mais dans le respect des règles et des obligations

Pour la meilleure expérience qui soit sur circuit, il est indispensable de prendre en compte les diverses obligations inhérentes à celui-ci. Après tout, il y va de la sécurité de chacun. Voici quelques points à connaître absolument avant de se lancer.

Tout d’abord, votre casque moto pour faire de la piste doit obligatoirement posséder l’homologation CE et son état doit être irréprochable. Un casque endommagé peut vous valoir une interdiction d’aller sur la piste. Votre casque doit, bien entendu, être intégral. Vous perdriez votre temps à vous présenter avec un casque jet ou modulable, ce sera le refus de rouler systématique.

On reconnaît un casque homologué à l’étiquette blanche qui se situe en général sur la jugulaire. Cette dernière comprend un E suivi d’un chiffre relatif au pays d’homologation. Il s’agit du 2 pour la France.

Pour ce qui est de la fermeture du casque, il faut une jugulaire avec anneaux double D. Ce système de verrouillage a fait ses preuves depuis un bon moment et il est actuellement réputé pour être le plus fiable de tous. Non seulement ce système de verrouillage du casque est obligatoire sur circuit, mais il est le seul à bénéficier d’une homologation pour les diverses compétitions.

Speedway propose un large choix de casques moto homologués pour faire de la piste en toute sécurité.

De l’importance d’un matériau ultra solide

On trouve généralement des casques avec calotte extérieure en fibre de verre ou en fibre de carbone. Ces deux

matériaux offrent une belle résistance, néanmoins la fibre de carbone est plus indiquée du fait qu’elle est plus légère. Avec elle, vous bénéficiez d’un gain en confort substantiel. La fibre de carbone est de haute qualité et sa résistance est optimale. Elle doit sa haute résistance à sa composition, essentiellement faite de milliers de fibres d’atomes de carbone recouvertes d’une résine. La fibre de verre offre également une grande résistance, mais elle est plus lourde et les casques qui sont fabriqués avec ce matériau ont tendance à peser sur les cervicales.

De fait, nous vous conseillons de privilégier la fibre de carbone, notamment parce qu’elle permet un équilibre optimal. De plus, sur la piste, chaque gramme compte pour aller toujours plus vite. Et justement, quand on est lancé, on encaisse beaucoup mieux la vitesse avec un casque léger.

Passons à l’intérieur du casque de piste. Actuellement, la mousse EPS est ce qu’il y a de mieux. En effet, cette mousse absorbe l’énergie du choc de manière progressive, et ralentit de manière effective la puissance du choc.

Pour ce qui est du tissu intérieur, aujourd’hui, la majorité des casques disposent d’une coiffe avec un traitement anti-transpirant et antibactérien, pour un confort optimal. La marque AGV fabrique notamment des casques avec des calotins réversibles brevetés comprenant deux tissus. L’un des côtés est conçu pour l’été et les fortes chaleurs avec une pr

opriété absorbante, l’autre est conçu pour l’hiver et tient la tête au chaud.

Les autres aspects essentiels du casque racing

Une fois qu’on a pris en compte la sûreté du casque, reste à penser à l’aérodynamisme et au confort. Sur piste, l’aérodynamisme est bien sûr un aspect crucial. Concernant ce point, c’est à la forme du casque et de la visière qu’il faut prêter attention. Un casque aérodynamique présente un design très reconnaissable, avec notamment une mentonnière pointue. Quant au spoiler à l’arrière, il participe à l’aspect fuselé du casque tout en offrant une stabilité optimale. Sur piste, tout se joue au centième près, c’est pourquoi aujourd’hui les marques testent leurs casques racing en soufflerie afin d’obtenir les casques les plus performants.

Il faut savoir que les casques racing sont généralement bruyants. Le travail des équipementiers est orienté vers l’aérodynamisme et le poids du casque plutôt que vers l’isolation phonique. De plus, le bruit qui règne sur un circuit est généralement assourdissant. Ne vous attendez donc pas à trouver un casque peu bruyant. C’est pourquoi les bouchons antibruit sont plus que conseillés.

Enfin, pour ce qui est de la taille du casque, celui-ci doit serrer de manière uniforme votre tête. Sur un intégral, les mousses de joues doivent exercer une pression sans faire mal afin de garantir le maintien adéquat en cas de chute. Bien évidemment, toutes les marques ne taillent pas de la même façon, nous vous conseillons donc d’essayer en magasin ou de consulter le guide des tailles de chacune d’entre elles, que ce soit Arai, AGV, Shoei, HJC, Shark, ou encore X-Lite.

Pour finir, n’oubliez pas de toujours donner la priorité à votre sécurité. Les chutes peuvent arriver sur circuit et un équipement de qualité garantira votre protection. Ensuite, faites en fonction de vos attentes et du respect des règles en vigueur.

 

 

Partager.

A propos de l'auteur

Community Manager d'Allopneus, rédactrice du blog. Passionnée du web, des jeux vidéos et de gastronomie, je baigne dans le monde de l'auto depuis toute jeune, j'adore conduire (mais pas en mode croisière...).

Donnez votre avis