Essai du Pirelli Angel ST

0

Au rayon des pneus routiers, le Pirelli Angel ST trône parmi les valeurs sûres depuis de nombreuses années. Développé pour les motos de Sport Touring modernes, le pneumatique italien fut renouvelé en 2011 pour offrir plus d’adhérence sur le mouillé. Malgré les années et la sortie d’un modèle GT un peu plus sportif, l’Angel ST est aujourd’hui encore proposé au catalogue du manufacturier italien.

Le Pirelli Angel ST repose sur une ceinture acier à 0°C lui conférant toute sa polyvalence. Cette structure permet au pneumatique d’afficher plus de stabilité et un comportement plus homogène que ce soit à haute vitesse, en courbe ou au freinage. La structure bénéficie également de la technologie EPT (Enhanced Patch Technology) qui a pour but d’optimiser la zone de contact de la bande de roulement. Concrètement, lorsque la moto s’incline, la surface de contact augmente pour conserver un maximum de grip.

De son côté, la bande de roulement arbore de larges et profondes sculptures dessinées pour maximiser le drainage de l’eau et améliorer l’adhérence sur sol mouillé. Le manufacturier ajoute également un aspect esthétique très marqué puisque les sculptures dessinent un ange lorsque le pneu est neuf, puis se transforment progressivement en démon à mesure que la gomme s’use (un millier de kilomètres environ). Un petit détail qui fait son charme et nous prouve que le look d’un pneu aussi est très important.

Mais cette dernière génération d’Angel ST évolue aussi et surtout au niveau de sa composition. Cette dernière fait notamment appel à une plus forte teneur en silice afin d’augmenter la montée en température et, encore une fois, les performances sur sol froid et humide.

L’essai

Le Pirelli Angel ST s’était illustré dès 2009 en terme de longévité lorsque nous l’avions testé en relai sur 5.135 km pendant 24 heures non-stop sur l’anneau de Nardo, avec un seul et unique train pour démontrer les capacités de longévité du pneu. Mais alors que l’on connait déjà les qualités de résistance à l’usure du pneumatique, c’est sur les petites routes siciliennes que nous avons mis l’Angel ST à l’épreuve pour juger des qualités en matière de maniabilité et d’adhérence.

Surfaces glissantes, routes bosselées, grosses zones de déformations… Toutes les conditions étaient réunies pour voir ce que le Sport Touring a dans le ventre. Et à l’usage, il faut reconnaître que celui-ci se montre très convaincant avec une rapide mise en confiance malgré les conditions difficiles. Sur ces routes glissantes, une remise des gaz un peu trop généreuse en sortie de courbe peut entraîner un décrochage de l’arrière. Heureusement, l’avant reste toujours collé à la route et permet de rattraper la situation.

De façon plus générale, le grip reste très bon même sur des revêtements dégradés. Le comportement se montre exemplaire sous la pluie. La stabilité demeure aussi performante que ce soit à haute vitesse ou sur les freinages appuyés ; la moto n’a pas tendance à se redresser même en entrée de virage.

En revanche, avec son profil résolument orienté vers un usage tourisme, l’Angel ST se montre un peu plus paresseux dès lors que l’on enchaîne les changements d’angle. Les adeptes d’une conduite plus sportive auront donc tout intérêt à se tourner vers un Angel GT un peu plus dynamique ou vers la gamme Diablo Rosso pour ceux qui recherchent de vraies aptitudes sportives. Reste que le Pirelli Angel GT ne surprend jamais et se présente comme un choix raisonnable pour les grosses cylindrées à vocation routière.

Dimensions du pneu Pirelli Angel ST

Avant
120/60 ZR 17 M/C (55W) TL
120/70 ZR 17 M/C (58W) TL (A)
120/70 ZR 17 M/C (58W) TL
Arrière
Arrière
190/50 ZR 17 M/C (73W) TL
190/55 ZR 17 M/C (75W) TL
180/55 ZR 17 M/C (73W) TL
180/55 ZR 17 M/C (73W) TL (E)
160/60 ZR 17 M/C (69W) TL

Crédit photos : Pirelli

Le Pirelli Angel ST sur le site

Partager.

A propos de l'auteur

Donnez votre avis