Salon de Genève 2018 : écologie au programme chez Goodyear

6

Le Salon de Genève 2018 était l’occasion pour la marque Goodyear de fêter son cent-vingtième anniversaire. Pour célébrer l’évènement, le manufacturier a présenté deux éléments. Un pneu concept, « Oxygene », ainsi que des solutions techniques beaucoup plus proches de notre quotidien.

Oygene, une nouvelle manière d’appréhender la mobilité

Ce type de prototype est désormais devenu une tradition pour la marque Goodyear, qui innove sans cesse sur la mobilité et sur la manière d’appréhender les déplacements autrement. En effet, lorsque Goodyear présente un projet comme celui du pneu Eagle-360°, cela s’accompagne d’un contexte global. À l’image du prototype « Oxygene » présenté à l’occasion du Salon de Genève 2018.

Une fois encore, l’objectif est de se projeter dans une mobilité du futur avec une prise en compte des enjeux écologiques ; aussi, une solution de déplacement plus vertueuse. Pour le coup, jamais un pneu n’aura été aussi proche de l’environnement qu’Oxygene, puisqu’il comprend une mousse végétale à l’intérieur de sa structure.

L’objectif est très clair : développer une sorte de filtre naturel qui nettoie l’air ambiant. Techniquement, c’est très simple :

  • La bande de roulement absorbe l’humidité de la route
  • Puis le CO2 est inspiré pour alimenter la mousse
  • Tout en rejetant l’oxygène grâce au phénomène de photosynthèse.

Goodyear Geneve 2018 Oxygene

Goodyear fait un calcul purement mathématique en estimant qu’en équipant les véhicules d’une ville comme Paris et sa région, le pneu concept « Oxygene » permettrait d’absorber 4000 tonnes de dioxyde de carbone par an, et de produire 3000 tonnes d’oxygène.

Mais le concept ne s’arrête pas là. Ce pneu est entièrement autonome en énergie. C’est grâce à l’électricité produite par la photosynthèse, qui permet d’alimenter le dispositif électronique ainsi que l’éclairage des flancs. Car ce pneumatique a la capacité de communiquer avec des dispositifs embarqués ou des appareils extérieurs.

Au niveau conception, Oxygène utilise de la poudre de gomme venant de pneus recyclés, dont la fabrication a été confiée à une imprimante 3D.

Electric Drive, plus proche de nous…

Goodyear Geneve 2018 Electric Drive

Le pneu Electric Drive est un prototype, également présenté dans le cadre du salon genevois. Mais contrairement au concept « Oxygene », on pourrait le voir commercialisé à une échéance relativement courte.

En effet, ce prototype est un pneu EfficientGrip Performance peu ou prou. Seulement, la technologie qui le compose est spécialement développée pour les véhicules électriques.

Par conséquent, le pneumatique est optimisé pour les contraintes de ces véhicules comme sa bande de roulement le laisse deviner : à savoir des besoins d’une faible résistance au roulement, mais également un niveau sonore limité. Les pavés de gomme sont parfaitement travaillés en conséquence, ainsi que le mélange de gomme de toute dernière génération. Mais ce n’est pas tout, la structure est optimisée pour son poids, et les flancs font l’objet d’un traitement aérodynamique pour un meilleur coefficient de pénétration dans l’air.

Partager.

A propos de l'auteur

Ex-Community Manager d'Allopneus, je repasse ici publier quelques articles. Passionnée du web, des jeux vidéos et de gastronomie, je baigne dans le monde de l'auto depuis toute jeune, j'adore conduire (mais pas en mode croisière...).

6 commentaires

  1. C’est rigolo, c’est joli, mais c’est surtout de la communication qui permet à Goodyear de se donner bonne conscience. En admettant que leur calcul soit bon : si on équipe tous les véhicules d’Ile de France avec ces pneus, on absorbe 4000 tonnes de CO2 par an. La belle affaire : à 125g de CO2 produit par km en moyenne, cela correspond au CO2 produit par 32 millions de km en voiture. Or il y a environ 5,7 milliards de déplacements en voiture par an sur Paris, donc utiliser ces pneus revient à compenser les émissions de CO2 correspondant à 32 millions de km / 5,7 milliards de déplacements = 0,005 km = 5m par déplacement. C’est donc comme si chacun de vos déplacements en voiture faisait 5m de moins : un peu ridicule non ?

    • Bonjour Thomas, joli calcul ! Soyons positifs et disons que c’est une pierre à l’édifice écoresponsable de notre mobilité ? ;-)

  2. Je voudrais simplement s’avoir est que on parlera de voitures hybrides , serons telle adaptable et bien sûr les prix et distances à parcourir .

Donnez votre avis