Quel indice de vitesse pour un pneu moto ? Comment connaître l’indice de vitesse de ses pneus ? Qu’est-ce que l’indice de charge d’un pneu ?…

Voici les questions auxquelles nous allons répondre. Vous connaissez déjà (normalement) la dimension des pneus de votre moto. Elle est présente sur le flanc du pneumatique sous la forme : largeur / hauteur et dimension de la jante. Vous connaissez également le type de pneumatique que vous avez, radial (R) ou diagonal. Quid des indices de charge et de vitesse ?

Ces derniers sont inscrits juste après la dimension, sur le flanc du pneu. Ils sont notés sous la forme nombre + lettre. Par exemple, « 73W » est très courant pour les pneus arrière de motos routières et sportives.

Astuce : pour connaître les indices de vitesse et de charge d’origine de votre moto, vous pouvez faire une simulation des dimensions disponibles grâce à notre moteur de recherche par véhicule.

Voyons en détail leurs spécificités :

L’indice de charge d’un pneu moto

Pour info, voici le tableau des correspondances entre l’indice de charge et le poids maximal que le pneu peut alors soutenir (en kg) :

Tableau de correspondance des indices de charges de pneu moto

Source : Allopneus.com

Légalement, il faut absolument rester conforme à l’indication du constructeur, et ne jamais mettre un indice de charge inférieur. Les idées telles qu’on ne pèse pas lourd et qu’on n’a pas besoin d’autant de support de poids sont à proscrire. En plus de vous mettre en danger, vous risquez de ne pas être couvert par l’assurance en cas d’accident. C’est d’ailleurs peut-être un piège de connaître ce tableau des correspondances. Cela peut inciter à faire des petits calculs qui engendreraient des bidouilles, puis des risques inutiles.

Il est toutefois possible de monter un pneu d’indice supérieur. Prenons un exemple : votre moto indique un indice de charge pour le pneu avant égal à 69. Le mieux alors est d’acheter un pneu d’indice 69 ; mais vous pouvez tout à fait mettre un pneu d’indice 73, si par exemple vous le trouvez plus facilement dans le commerce.

L’indice de vitesse d’un pneu moto

Commençons par le tableau des correspondances, pour information :

Tableau des correspondances des indices de vitesse des pneus moto

Source : Allopneus.com

Dans les grandes lignes, c’est la même chose pour les indices de vitesse que pour les indices de charge. L’idéal est toujours d’avoir un indice de vitesse égal à celui qu’indique le constructeur à l’origine. Il est également possible d’avoir un indice de vitesse supérieur. Remarquez que les indices de vitesse sont presque tous dans l’ordre alphabétique dans le tableau des correspondances, sauf l’indice de vitesse H, qui se situe entre le T et le V. Il a d’ailleurs supplanté le U, qui n’est plus utilisé maintenant. Cela dit, en moto vous verrez majoritairement des indices des vitesse W ou Y, notamment pour les routières et sportives, massivement représentées sur la route.

La notation « ZR » sur un pneu moto

Tiens, en parlant de motos sportives ! Vous risquez de trouver cette ancienne notation : « ZR », incluse dans la dimension, en plus des indices de charge et de vitesse habituels. Prenons un exemple très courant pour mieux comprendre : 180/55ZR17 73W.

La mention « ZR » sans 73W après la dimension signifierait que le pneu peut supporter une vitesse supérieure à 240 km/h. Cette notation date de l’époque où les indices s’arrêtaient à V (soit 240 km/h). Quand la notation « ZR » est accompagnée des indices de vitesse habituels après la dimension, comme dans l’exemple, alors c’est l’indice de vitesse à la fin qui statue sur la vitesse maximale. Dans notre cas, le pneu peut donc supporter une vitesse maximale de 270 km/h. C’est comme s’il n’y avait pas la mention « ZR » en fait ; disons que c’est un résidu de l’ancienne notation, par habitude. C’est d’ailleurs pour cela que dans le tableau des correspondances, « ZR » se trouve avant W et Y : ces derniers ont été créés plus tard.

Une dernière chose : quand l’indice de vitesse est entre parenthèse, alors cela signifie une vitesse « supérieure à » l’indice de vitesse mentionné, qu’il y ait ou non la notation « ZR ». C’est bon, vous suivez ?

Du coup, quand les indices valent pour une vitesse « supérieure » à un nombre, c’est le manufacturier qui doit préciser à la fabrication du pneumatique la vitesse exacte à ne pas dépasser. Mais comme je vous le disais, cette notation tend à disparaître. Et puis, la plupart des motards ne font pas le MotoGP ; ils baladent principalement sur les petites routes, en arsouille ou non.

Cas spécifique : les pneus moto « M+S »

Retrouvez notre article développé sur le marquage M+S sur les pneus moto. Pour résumer ici, ce marquage vous permet en toute légalité de monter des pneus d’indice de vitesse inférieur à celui d’origine.