Mise en température des pneus moto

0

Tous les pneus moto ou presque sont prévus pour fonctionner à une température oscillant généralement entre 50 et 100°C. Au-dessous ou au-dessus de leur température optimale, ils n’atteignent pas un niveau de performances satisfaisant. L’adhérence et la longévité s’en trouvent très significativement réduites.

Vous l’aurez sûrement vu ou constaté vous-même, un pneu froid est un pneu peu rassurant avec un faible grip ; bref, une savonnette. Il est donc essentiel de faire monter vos gommards en température progressivement.

Plusieurs facteurs influencent la mise en température de vos pneus moto :

  • Le type de pneus : routier, hypersport ou racing ; le type de gomme : dure, tendre, medium
  • La température extérieure, et donc celle de la route ou de la piste ; les conditions météo : pluie, neige
  • La pression des pneus
  • L’usure des pneus

Temps de chauffe

Le temps de chauffe des pneus dépend énormément du type de pneus. Un pneu moto routier monte beaucoup plus rapidement en température qu’un pneu moto hypersport ; même si ce dernier, une fois chaud, offre (théoriquement) un meilleur grip.

Un pneu moto hypersport, par exemple, a très difficilement le temps de chauffer sur des trajets courts ; alors qu’il offre un grip exceptionnel une fois chaud. Si vous roulez en ville sur de petites distances, optez donc pour des pneus routiers qui sont plus sécurisants dès les premiers kilomètres.

D’où l’intérêt de bien choisir son type de pneus moto selon sa propre utilisation !

On ne le répètera jamais assez, mais vérifiez régulièrement la pression de vos pneus. C’est aussi vrai pour leur permettre de monter en température et conserver cette température de façon stable. En effet, c’est l’air contenu dans le pneu qui chauffe, en complément de la couche de gomme, qui va permettre au pneu de rester chaud.

De même, un pneu usé peut faire varier le temps de chauffe, particulièrement si l’usure est très irrégulière ou si le pneu devient trop poreux.

Inutile donc de vous donner des temps de chauffe précis, qui vont dépendre du type de pneus et des autres facteurs externes vus précédemment. Sachez que selon les cas, la mise en température peut durer 10, 20 ou 30 minutes.

Comment mettre en température ses pneus moto ?

Quels que soient vos pneus, quelles que soient les conditions de roulage : PAS DE ZIGZAG.

Vous ne roulez pas dans une Formule 1, bien stable sur ses 4 pneus dont la base est plate. Vous roulez sur l’équivalent de deux cartes bancaires.

Pour info, c’est la friction de la gomme avec la route qui exerce les contraintes nécessaires à l’échauffement du pneu. Et pour obtenir une friction, il est totalement inutile de rouler en zigzag sur une moto. Ça tombe bien, c’est aussi dangereux qu’inefficace.

Mise en température des pneus moto sur route

 

Sur route, vous n’avez pas 36 solutions. Vous devez impérativement alterner les phases de freinage et d’accélération EN LIGNE DROITE et y aller de façon progressive.

Vous n’échapperez probablement pas à certains virages immédiatement après être sorti du garage. Pour les négocier sereinement, adaptez votre vitesse, ne cherchez pas à prendre de l’angle et évitez les accélérations et freinages en courbe. Si vous limitez votre vitesse, il n’y a pas de soucis à vous faire (à priori).

Dans tous les cas, allez-y progressivement. Soyez léger sur l’accélérateur et le freinage dans le premier kilomètre ; plus s’il fait très froid. Petit à petit, soyez de plus en plus incisif. Vos pneus vous feront savoir s’ils sont prêts à avaler les kilomètres.

C’est d’autant plus vrai si la température extérieure est très basse ou s’il pleut. S’il neige, ne sortez pas…
S’il fait très froid et/ou qu’il pleut, les pneus mettent plus de temps à chauffer et refroidissent plus vite. Naturellement, soyez donc plus prudent et encore plus souple sur l’accélérateur et le freinage. Gardez à l’esprit que les pneus purement routiers sont conçus pour fonctionner à des températures plus basses que leurs cousins hypersport. Ils sont donc plus adaptés aux temps capricieux.

Mise en température des pneus moto sur circuit par temps sec

 

Sur circuit, vous avez deux possibilités ; utiliser des couvertures chauffantes ou partir sur la piste avec les pneus froids.

Ça peut vous surprendre, mais on ne conseillera pas forcément d’utiliser des couvertures, surtout si vous débutez à moto sur circuit. Ce, pour plusieurs raisons :

  • En tant que pilote, il vous faut probablement quelques tours de chauffe à vous aussi. Si vous débutez, vous n’attaquez sûrement pas comme un dingue dès le premier tour et il se peut que vous pneus baissent légèrement en température par rapport à la chaleur qu’ils avaient emmagasinée sous leurs couvertures. Vous serez alors déstabilisé en vous apercevant que le grip est moins bon au deuxième tour qu’au premier.
  • Si vous ne roulez jamais avec des pneus froids sur piste et qu’un jour vous enfourchez une moto non équipée de couvertures chauffantes (moto de prêt, session de roulage, chargement de pneus…), vous aurez de très grosses surprises. L’adhérence est réellement différente. Gare à vous !
  • Et enfin, rien de tel que de monter ses pneus en température pour analyser et comprendre l’évolution du grip au fil des tours. C’est un bon moyen pour vous de vous chauffer tranquillement, de vous réveiller les muscles et d’apprécier de gagner des secondes de tour en tour.

Si vous décidez d’utiliser des couvertures chauffantes, celles-ci vous permettent généralement d’atteindre 80°C ; le temps de chauffe étant strictement dépendant de la puissance et de la qualité des couvertures. Attention à bien prendre ses marques lors des premiers tours, jusqu’à ce que la température optimale de fonctionnement soit trouvée.

Et n’oubliez pas, la température de la piste influence le comportement du pneu ; adaptez donc votre pilotage selon les conditions extérieures.

Mise en température des pneus moto sur circuit sous la pluie

Sur circuit, il existe des pneumatiques RAIN (piste mouillée) et WET (piste humide ou séchante). Ces pneus fonctionnement à des températures inférieures aux pneus slicks, c’est-à-dire aux alentours de 50°C.

Sauf si vous êtes bien expérimenté : on vous recommande fortement de ne pas utiliser de couvertures chauffantes. En effet, la pluie accélère le refroidissement du pneumatique ; si vous partez pneus chauds, il y a fort à parier que pendant ou à la fin du premier tour, le pneu se soit considérablement refroidi. C’est alors la chute assurée puisque c’est le moment où vous voudrez attaquer davantage.

Si vous voulez malgré tout utiliser des couvertures chauffantes, rappelez-vous qu’il faut amener les pneus à 50°C maximum, pas plus. Cela implique des couvertures à thermostat variable ou un temps de chauffe bien prémédité. Au-delà, vous confrontez le pneu à un choc thermique trop important entre la piste, l’eau et la gomme. Les couches internes du pneu resteront chaudes quelques temps alors que la couche externe sera très rapidement froide. Cela sous-entend une usure extrêmement rapide et un risque de chute important.

Dans tous les cas, pas de risques inconsidérés, pour que la moto reste avant tout synonyme de plaisir !

Bonne route !

Partager.

A propos de l'auteur

Responsable de la partie deux-roues motorisées chez Allopneus, j'interviens sur le blog pour partager avec vous mon expertise et vous aider ainsi à bien choisir vos pneus moto.

Donnez votre avis