Bridgestone révolutionne le Runflat avec leur nouveau pneu DriveGuard : notre essai en exclusivité

20

Bridgestone est le manufacturier n°1 dans le Monde. En Europe, il reste devancé par MICHELIN. Leur innovation 2016 devrait leur permettre de donner le challenge pour cette partie du monde qui leur résiste, puisqu’il s’agit d’un produit très attractif pour le consommateur :

Le pneu Bridgestone DriveGuard est un pneu qui permet de rouler encore 80km à la vitesse de 80km/h après une crevaison.
Vous pensez immédiatement au Runflat conventionnel : un pneu aux flancs renforcés, plus lourd et moins confortable qu’un pneu non Runflat, et réservé à certains véhicules.
Le DriveGuard, lui, se monte sur n’importe quelle voiture, citadine, berline, pas forcément prévue pour le Runflat mais équipée de système TPMS (= le voyant sur le tableau de bord qui détecte une perte de pression).
Bridgestone a effectivement démocratisé le pneu Runflat, en le rendant confortable et pratique, et surtout universel. Il est donc destiné au consommateur qui veut avoir l’esprit tranquille, qui n’envisage pas le changement d’une roue sur le bas-côté d’une autoroute, sous la pluie, de nuit…

BDG_116

Technologie

Voyons comment les ingénieurs Bridgestone ont rendu le DriveGuard possible :
Quand un pneu n’a plus de pression, sa température augmente rapidement ; c’est pourquoi il faut renforcer les flancs. Le DriveGuard lui, bénéficie en ses flancs d’un polyester traité de façon à ce qu’il se rigidifie en réaction à la chaleur. Et avec la technologie Cooling Fins, la chaleur est évacuée pour garantir sécurité et durabilité.
Ces technologies couplées évitent une tringle aussi épaisse que sur un Runflat conventionnel, et d’après les ingénieurs Bridgestone le pneu ne déjante pas.

Profil

Cliquez sur les images pour agrandir.

Le dessin du pneu ressemble beaucoup au Turanza T001 de la gamme tourisme Bridgestone, conventionnel.
La tenue sur route mouillée a été travaillée, avec un rainurage approfondi et une évacuation optimale de l’eau, comme on peut le voir au centre de la bande de roulement.
Les blocs à l’épaule sont connectés et permettent ainsi une répartition juste de la charge.
Enfin, le composé de technologie pro-tech, à haute teneur en silice, offre un bon grip et permet de raccourcir les distances de freinage sous la pluie.

Bridgestone prévoit de sortir un profil Driveguard pour l’hiver, basé sur le très bon Blizzak LM001.

Innovation ?

Vous avez peut-être entendu parler du concept « seal », qui permet de rouler même après avoir crevé. Dernièrement, Pirelli avait sorti un pneu toutes saisons (All Season) bénéficiant de la technologie « Seal Inside », qui est en fait un composé accolé à l’intérieur du pneu qui colmate les crevaisons.
Le DriveGuard ne permet pas ceci mais il est pour le coup 100% recyclable, ce qui n’est pas sûr pour les technologies « seal ».

Dimensions

Le dimensionnel du Bridgestone DriveGuard va couvrir 60% des véhicules équipés de valves TPMS.

Pour le profil été :

dimensions_driveguard_ete

Pour le profil hiver :

dimensions_driveguard_hiver

On peut souligner la note A à l’étiquetage en performance sur sol mouillé, pour toutes les dimensions du profil été.
Bridgestone précise que chaque dimension a bénéficié d’un développement particulier, afin d’obtenir les meilleures performances de ce pneumatique quelque soit le véhicule.

Last but not least : le Bridgestone DriveGuard se positionne au niveau de prix d’un MICHELIN Primacy 3, soit 20% plus cher qu’un pneu T001, et toutefois moins cher qu’un pneu Runflat (-10%).

Notre essai

Nous avons été invité par Bridgestone pour le lancement du DriveGuard. Cela se passait dans les hauteurs de Nice (petites routes sinueuses).
En attendant la vidéo, voici nos impressions :

EDIT 05/02 : Voici notre vidéo de l’essai !

En voici les détails :

BDG_013

Nous avions des petites berlines à disposition, équipées en T001 ou en DriveGuard. Nous faisions un trajet découverte en T001, pour apprécier le confort d’un pneu standard, puis nous passions sur une voiture équipée de pneus DriveGuard, afin de pouvoir comparer le confort et le bruit.

Le résultat : il est très difficile de percevoir une différence de confort et de bruit entre les 2.

Il y aurait certainement eu une différence ressentie si nous avions essayé une voiture équipée de pneus Runflat.

BDG_075

L’équipe Bridgestone nous a ensuite mis en situation de pneu crevé, pour nous rappeler que lorsque ça nous arrive, c’est quand même un peu la galère… Et encore, nous étions dans un parking et non au bord d’une route, nous bénéficions d’un certain confort pour la manœuvre. Bon j’avoue, j’ai plus assisté mon coéquipier que changé la roue. En plus, la galette que nous avons trouvé dans le coffre de la voiture était dégonflée. Je me demande qui vérifie régulièrement la pression de son pneu de secours ?… Bridgestone démontre là encore l’avantage de son pneu DriveGuard.

BDG_024

Enfin, nous avons fait l’expérience de roulage à plat, équipés de DriveGuard. L’équipe Bridgestone provoquait la crevaison en plantant un clou dans le flanc du pneu, puis il leur suffisait d’attendre un peu puis de finir de dégonfler complètement le pneu. C’est certes artificiel mais c’était la seule façon de le tester. Nous avons donc repris les routes de Nice.
Nos impressions :

  • Le pneu est bruyant puisque crevé, mais peut-être pas autant qu’un pneu conventionnel.
  • La voiture tire un peu du côté de la crevaison.
  • Le bruit est moins inconfortable sur la nationale à 80km/h, le phénomène est sûrement dû à l’inertie. On se rend compte de l’intérêt du capteur TPMS, car quand la crevaison arrive à haute vitesse sur une nationale ou autoroute, on continuerait de rouler vite sans s’en rendre compte.
  • La conduite est sûre, que ce soit en freinage d’urgence en ligne droite ou en évitement d’obstacle.

En conclusion, nous pensons que ce nouveau produit arrive à point nommé sur le marché, quand les véhicules mis en circulation ont de moins en moins de roues de secours et sont de toutes façons équipés de système TPMS. Beaucoup d’automobilistes trouvent les Runflats chers (ils le sont), lourds et bruyants. Le Bridgestone DriveGuard offre une alternative nouvelle au Runflat et surtout reste sécurisant, et c’est presque le plus important.

Toutes les photos sont ©Bridgestone, prises lors de l’évènement presse du 22/01/2016.

Partager.

A propos de l'auteur

Community Manager d'Allopneus, rédactrice du blog. Passionnée du web, des jeux vidéos et de gastronomie, je baigne dans le monde de l'auto depuis toute jeune, j'adore conduire (mais pas en mode croisière...).

20 commentaires

  1. Bonjour, le souci s est qu’il sont considérés comme ‘run flat’ et il faut 4 pneus identiques sur le véhicule . Le panachage étant inderdit.

    • Exact et Bridgestone ne donne que peu ou pas d’infos à ce sujet, leurs propres commerciaux n’étant de fait pas au courant … (Arrête du 18 juin 1991)

    • Bonjour @Gonzalo, pour l’instant cette dimension n’est pas prévue, néanmoins je me renseigne auprès de Bridgestone pour savoir si elle est prévue pour plus tard.

  2. Première question : mes pneus arrières font 255, quand dans la liste ?
    Deuxième question : mes pneus avants font 225, si je mets des Driveguards à l’avant, seront-ils compatibles avec les 255 ordinaires de l’arrière ? (oui j’ai abandonné les Runflats)
    Troisième question : quand pourra t-on bénéficier de cette technologie pour continuer à fonctionner même crevés ?

    • Bonjour @Tréboloup, avant de répondre à ces questions il me faut des précisions : on parle des dimensions 225/45R17 et 255/40R17 ? J’ose deviner en regardant les montes décalées possibles sur BMW, mais je peux me tromper. En attendant votre confirmation je demande à Bridgestone s’ils comptent commercialiser la dimension arrière de votre voiture.

      • Bravo Anneline, il s’agit en effet d’un Z4. En matière de pneus vous en connaissez un rayon et vous n’êtes certainement pas aussi déjantée que pourrait le laisser penser votre photo mal cadrée. Un peu moins de corsage et plus de cerveau entrerait mieux en résonance avec le nouveau pneu : un peu moins de gomme et plus de matière grise.
        Les anti runflat dont je suis vivent dans la peur de la crevaison. C’est dire si le nouveau Driveguard rencontre leur attente ! Ne plus avoir à choisir entre confort et sécurité, le paradis!
        Merci de vous renseigner sur les dimensions 225/45R17 et 255/40R17 et si on peut mettre deux Driveguards avec deux pneus ordinaires (en attendant de tout mettre en Driveguard).

        • J’attends toujours leur réponse quant à la disponibilité des 255/40R17. Il serait dommage que cette dimension ne soit pas prévue, car l’ambition du DriveGuard est de justement venir se positionner sur le marché de remplacement de ces nombreuses BMW et Mini équipées de Runflat. Mais si elle est prévue, ce ne sera pas avant 2017 puisqu’elle ne fait pas partie des premières prévisions.
          Ce que je peux vous dire en attendant leur réponse, c’est que de la même façon que des Runflat se montent par 4, les DriveGuard également ; même s’ils ne sont pas aussi lourds que les Runflat, ils le sont quand même un peu plus que les pneus conventionnels. Cela créerait un déséquilibre certes moindre mais non négligeable.
          Sinon, j’ai une solution pour vous : passer à la monte au carré ;-)

  3. Article très intéressant. Bravo allopneus. Les pneumatiques RUN FLAT de mon BMW X1 sport ne sont pas encore usés. Pour leur remplacement j’opterai peut-être pour BRIGESTONE DRIVEGUARD. A très bientôt.

Donnez votre avis