Le pneu CrossClimate de Michelin : nos essais

18

Notre essai du MICHELIN CrossClimate

On vous l’a annoncé il y a 2 semaines, le pneu annoncé comme révolutionnaire par Michelin arrive.

Nous l’avons testé, avec Michelin, le 4 mars dernier. Ça se passait à Divonne-les-Bains, pas loin de Genève et du Salon.

IMG_6237 - copie

Nous avons d’abord testé le pneu en montagne en conditions réelles, puis nous l’avons comparé à des pneus été / 4 saisons / hiver, sur un parcours établi par Michelin à l’occasion. La météo était idéale, changeante et plutôt froide : j’ai relevé 6.5° sur le circuit.

>> En montagne, c’est au bas des pistes de ski que nous nous sommes rendus, en passant par le Col de la Faucille. Le pneu Cross Climate ne nous a pas fait défaut, que ce soit dans les routes montagneuses froides et parfois humides, ou sur la neige. C’est là qu’on a été bluffé, quand on a testé la traction et le freinage sur les chemins enneigés : nous nous sentions en sécurité, comme avec un pneu hiver.

>> En atelier, le but était de faire des comparaisons avec les meilleurs pneus du marché selon les catégories été/4 saisons/hiver.

J’ai d’abord testé le pneu 4 saisons de Goodyear. J’ai choisi celui-ci car malgré la présentation de Michelin je restais dubitative sur le fait que Michelin se refuse à appeler leur pneu un 4 saisons. Le freinage sur sol sec était assez long (nous avions des points de comparaisons sur le mur à côté de la zone de freinage). En tournant autour d’un rond-point arrosé j’ai senti la voiture chasser de l’arrière à partir de 33 km/h. Enfin, j’ai franchi facilement la pente de 9%, enneigée.

J’ai eu la chance de pouvoir tester un autre pneu avant de passer au pneu Cross Climate, le pneu Michelin Energy Saver. Le freinage sur sol sec était plutôt court, sur le rond-point la voiture a chassé de l’avant à partir de 35 km/h pour moi, et je n’ai pas réussi à franchir la pente enneigée de 9%.

Puis j’ai chaussé les pneus Cross Climate pour comparaison : j’ai pu constater un freinage sur sol sec comparable au pneu été. Quant au rond-point sur chaussée humide, j’ai accéléré jusqu’à sentir la voiture se déporter à plus haute vitesse que les précédents et surtout, de manière plus équilibrée. Et bien entendu, j’ai gravi la pente enneigée facilement, en patinant un peu car j’accélérais fort. On teste, hein !

Retrouvez l’essai complet dans notre vidéo en collaboration avec Michelin :

Pour en revenir au pneu et sa structure :

Michelin Cross Climate

Sa sculpture très particulière est moins profonde qu’un pneu hiver, il ressemble plutôt à un pneu été : ça colle avec ce qu’en dit Michelin : contrairement aux 4 saisons présents sur le marché, le Cross Climate est d’abord un pneu été avant d’être un pneu hiver. Michelin n’a pas voulu me dévoiler leur recette magique, mais de ce qu’on comprend c’est qu’ils ont réussi à fusionner 2 technologies contraires, celle de l’été et celle de l’hiver, pour créer un composant qui ne durcit pas l’hiver. Car là est bien le problème des pneus été, dont la gomme durcit au fur et à mesure des chutes de températures, diminuant la sécurité de la conduite. Michelin promet là une souplesse de la gomme quelque soit le climat.

La structure en V assure la motricité sur le sec et la neige, avec une ouverture progressive aux épaules pour garantir la motricité et le freinage. De plus, les lamelles 3D auto-bloquantes permettent d’être performant en freinage sur sol sec.

Au niveau des questions pratiques que vous vous posez peut-être :

  • Michelin annonce une longévité équivalente à l’Energy Saver, qui est déjà une sacré référence sur ce point.
  • En conditions extrêmes, Michelin recommande toutefois l’Alpin 5. Le pneu CrossClimate convient en fait aux Européens habitant en climat tempéré et voulant éviter l’alternance de pneus été et hiver chaque année : ils rencontrent peu de fois de changements climatiques soudain, mais veulent la sécurité quand ça arrive. De plus, pour la seule fois de l’année où ils montent en station, ils ne veulent pas être coincés et veulent avoir les pneus homologués pour passer. Voilà donc la cible de Michelin pour ce pneu.
  • Il y aura sûrement des déclinaisons du Cross Climate pour des dimensions SUV et camionnettes, mais pas avant fin 2016. Et le Cross Climate ne couvrira jamais les dimensions de voitures sportives et de compétition.
  • L’étiquetage européen est bon, avec un A en freinage sur sol mouillé et un C en consommation (sur la dimension 205/55R16).
  • Le prix du pneu est prévu entre un pneu été et un pneu hiver Michelin.
  • Ce pneu est une révolution chez Michelin, aussi car il a été sorti après seulement 3 ans et demi de recherches, contre 10 ans habituellement.
  • Il sera disponible à la vente à partir du 1er mai 2015, mais nous faisons partie des privilégiés qui pourront vous le proposer 15 jours avant ! :-)

Edit : le CrossClimate est dispo sur Allopneus.com !

Partager.

A propos de l'auteur

Community Manager d'Allopneus, rédactrice du blog. Passionnée du web, des jeux vidéos et de gastronomie, je baigne dans le monde de l'auto depuis toute jeune, j'adore conduire (mais pas en mode croisière...).

18 commentaires

  1. ANNELINE LOVER le

    Bonjour,

    il est évident qu’étant pour ma part passionné auto et multi-testeur, vous avez donc Anneline le profil idéal pour m’épouser, ce pour quoi je vous laisse bien entendu un certain délai de réflexion…

    Pour en revenir au CrossClimate, Michelin a su exploiter au mieux la définition de la norme pour obtenir le précieux monogramme « Montagne et Flocons »: Il faut soit réussir un test de traction ou de freinage EN LIGNE DROITE pour obtenir la certification 3PMFS, qui est une auto-certification rappelons-le.

    Michelin s’est donc concentré sur un seul des 2 critères, et a su ensuite faire le buzz au travers de talents Marketing qu’on ne lui connaissait pas en dépoussièrant son image, mais aussi en rentrant dans le système superfaitatoire à la Apple à coups de « ceci est une révolution! »…

    Les présentations presse sont prévues au plus juste pour mettre en valeur le nouveau venu, mais je vous laisse lire cet extrait de l’article de l’Argus qui suggère que la magie s’arrête au moment où l’on tourne les roues:

    – « En montant vers le Col de la Faucille (01), la neige était au rendez-vous. Parfait pour tester ce pneu homologué hiver. Si la traction et le freinage sont corrects, il n’en est pas de même pour le grip latéral. Le phénomène de sousvirage intervient à la moindre sollicitation du volant. Même à faible allure (20 km/h), le pouvoir directionnel est très faible. C’est LE défaut de ce pneu.

    Le Michelin CrossClimate donne l’illusion au conducteur d’être adapté à la neige. Correct lors des accélérations et des freinages, le grip dans les virages est très inférieur, un point qui ne doit pas être négligé. L’équilibre des performances n’est pas respecté.

    Lire la suite: http://www.largus.fr/actualite-automobile/michelin-crossclimate-nous-avons-teste-le-nouveau-pneu-michelin-6001395.html#ixzz3YqJdAB2w

    Le fait est que le pneu de référence est le plus nul de la gamme en adhérence, notamment sur terrain humide, j’ai nommé la patinette Energy Saver, qu’il soit + ou pas, il n’est dès lors pas très difficile de le supplanter dans la majorité des domaines.

    Michelin a sans doute réalisé la synthèse la plus convaincante à ce jour d’un pneu 4 saisons, mais après l’emballement médiatique il est prudent de considérer qu’il n’est pas le Graal promis, l’utilisateur exigeant se tournera vers une monte été/hiver différenciée, mais il est vrai que ce pneu pourrait trouver sa place sur un déplacoir familial à tout faire en zone tempérée pour ne plus se prendre la têtte avec les permutation pneumatiques d’automne…

  2. Jacqueline Berben le

    Mais où sont les prix et leur comparaison? Ma voiture est un modèle sport (BMV Z3) et j’ignore si Michelin produit le bon modèle.

  3. Bonjour !
    Pourquoi ne pas comparer avec le Vredestein Quatrac 3 (ou 5) qui ont déjà le marquage M+S et 3 Mountains Peaks ?
    ils sont bien gentils chez Michelin de toujours vouloir jouer les pionniers ;-)
    Cordialement

  4. Il y a comme une grosse erreur dans votre sujet :

    Je vous cite : « En atelier, le but était de faire des comparaisons avec les meilleurs pneus du marché selon les catégories été/4 saisons/hiver. »

    En quoi le michelin energy est un bon pneu. Ca me fait rire. Pas dur de faire aussi bien.
    La preuve un pneu qui décroche a 35km/h sur un rond point mouillé, ca fait peur et ca montre très bien leur nullité.
    Faite des tests comparatifs avec de vrai bons pneus été tel que le continental contisportcontact. voire meme le premiumcontact.
    Vous verrez que le michelin cross sera largement moins bon sur sec et mouillé.

    Il ne l’ont tout simplement pas appelé 4 saison, car ca ne serait pas commerciale, tout le monde sait que c’est mauvais en été et pas bon en hiver tout comme ce pneu cross climate.

    • Et surtout pourquoi ne pas le comparé avec les montes d’origines de la voiture utilisé, si on en croit la photo des 308, donc du good year efficient grip/michelin pilote sport 3?

      Parce que oui le saver + est un mauvais pneu et le prendre pour référence laisse perplexe sur la validité du test sponso Michelin…

      • On n’a pas dit ça. Nous avons simplement relaté l’essai Michelin où le CrossClimate était comparé, en pneus été, au Energy Saver. Je pense que cela montre que le CrossClimate est aussi performant que le Energy Saver. Nous sommes au contraire toutes ouïes pour un test comparatif entre un CrossClimate et un Continental Premium Contact (pas de Continental SportContact, ce n’est pas la même catégorie de pneus).
        D’ailleurs dans l’essai que vous citez, le CrossClimate se place bien et parfois devant le Primacy 3, sur le sec comme sur le mouillé.

        • Bonjour Anneline, désolé pour le malentendu mais mon commentaire s’adressait à la critique selon moi hors sujet de « Stef ».
          Oui, le crossclimate se positionne très bien meme face au primacy, ce qui est donc un excellent point ^^
          C’est justement cela que je souhaité montrer à « Stef »

        • Haaaaan :-p Ah oui je comprends mieux du coup. Je suis justement sur un article posant à plat la gamme Michelin. :-)

Donnez votre avis