pneu-creve-que-faire-comment

Réparer un pneu crevé : mode d’emploi

le 17 janvier 2013 | dans Conseils pratiques | par | avec 4 Commentaires

Mon pneu est-il réparable ?

Lorsque vous avez un pneu crevé, la première chose à faire est d’identifier l’entaille afin de savoir s’il est réparable ou non. Pour cela, mieux vaut le montrer à un professionnel. Cependant, certains critères sont déterminants : ainsi, votre pneu est  réparable dans ces conditions :

  • Si ce n’est pas un pneu Runflat
  • Si l’extérieur du pneu ne présente pas d’usure importante (normale ou anormale), des traces de plissures ou des fibres métalliques ou textiles
  • Si l’entaille est située sur la bande de roulement des pneumatiques d’indice de vitesse et qu’elle fait moins de 6 mm
  • Si la zone permettant l’accroche de la jante n’est pas abîmée
  • Si la déchirure n’est pas due à un choc ou un objet tranchant
  • S’il n’a pas déjà été réparé à l’aide d’une bombe anti-crevaison (depuis moins de 24h)
  • Enfin, si l’intérieur du pneu n’est pas endommagé (marbrures ou de la « poudre de pneu »)

Qu’elles solutions existent pour réparer mon pneu crevé ?

La bombe anti-crevaison :

Pour réparer le pneu crevé, il suffit de vider la bombe anti-crevaison dans ce dernier. La mousse va boucher l’entaille. Ensuite, il faut le regonfler avec le compresseur. Assurez-vous régulièrement du bon fonctionnement de tout le matériel: compresseur, prise allume-cigare ainsi que la date de péremption de la bombe. Si vous avez retiré l’objet à l’origine de la crevaison et avez bien regonflé votre pneu avant de reprendre la route, la réparation peut être définitive. Cependant, il est quand même conseillé de changer votre pneu pour plus de sécurité et surtout de le montrer à un professionnel.

Les réparations par l’extérieur :

A l’aide d’un kit spécial, la technique consiste à agrandir l’entaille et à l’arrondir avant d’introduire une mèche de caoutchouc enduite de colle. Vous n’avez plus qu’à couper le bout qui dépasse. Cette technique est économique et rapide, et idéale pour les motards car il n’y a pas besoin de démonter le pneu.

Les réparations par l’intérieur :

C’est la technique la plus fiable mais qui nécessite un examen minutieux de l’intérieur du pneu et doit donc être fait par un professionnel. Pour cela, on utilise une rustine en forme de champignon. Le pied peut être de différents diamètres et à pour rôle de boucher l’entaille et la corolle assure l’étanchéité en rendant impossible l’éjection par la force centrifuge.

D’autres solutions existent mais sont plus onéreuses et nécessites des outils spécialisés. Elles ne sont donc pas très répandues.

Et s’il n’est pas réparable, comment change-t-on la roue ?

Si votre pneu n’est pas réparable et que vous êtes loin de tout garage, vous pouvez soit le réparer avec un kit de réparation soit mettre une roue de secours.

Tout d’abord, assurez-vous que vous ne risquez pas de provoquer un accident en signalant bien votre voiture grâce au triangle de signalisation. Celui-ci doit être placé au moins 30 mètres avant votre véhicule. Pensez également à mettre votre gilet fluorescent.

Vérifiez que le sol est stable, serrez votre frein à main et enclenchez la première ou bien si votre voiture est équipée d’une boîte de vitesse automatique sélectionnez « Parking ».

Le cric et la roue de secours

C’est dans votre coffre que se trouvent généralement le cric et la roue de secours, mais on les trouve quelquefois sous la voiture.

Le cric est une pièce de métal en forme de losange traversée par une vis sans fin qui va servir à lever la voiture. Un pied en métal soudé permet de le poser au sol tandis qu’un anneau au bout de la vis sans fin permet de passer une clef qui, en la tournant, fera monter ou descendre la voiture.

Bien positionner le cric

De chaque côté de la voiture, sur les bas de caisse, se trouve une petite encoche qui a été prévue par le constructeur pour positionner le cric de façon sécurisée. Un renfort à cet endroit permet de rigidifier la caisse. C’est à ces endroits qu’il faut positionner le cric.

Desserrage des boulons et enlèvement de la roue

Changer une roueAvant de monter la voiture, il va falloir desserrer les boulons de la roue. Sur certaine voiture, il faudra enlever les enjoliveurs pour accéder aux boulons en faisant levier avec un tournevis.

L’idéal est de posséder une clé en croix qui permet d’avoir plus de force pour le desserrage. N’hésitez pas à donner un petit coup sec avec le pied pour dégripper les boulons. Commencez un desserrage, mais sans les enlever complètement.

Montez le cric afin de soulever la voiture et après avoir terminé le démontage des boulons, dégagez la roue.

Monter la nouvelle roue

Installez la roue de secours en positionnant les goujons face aux trous de la jante. Un petit détrompeur permet de positionner correctement la roue. Elle doit se placer sans forcer.

Revissez les boulons à la main puis descendez la voiture.

Terminez en revissant à la clé les boulons. Ne pas oublier de reprendre le cric et la roue crevée.

En cas de pneu non réparable, il faut changer la roue par une nouvelle. Si la différence de profondeur des rainures,  entre le pneu endommagé (que vous devez changer) et l’autre pneu du même essieu, est supérieure à 5 mm alors il vous faudra les remplacer tous les 2 par des neufs. A noter, que 5mm est le grand maximum, nous vous conseillons vraiment de remplacer les deux roues à partir de 2.5mm.

Pour plus de prudence, pensez donc à vérifier régulièrement la pression de vos pneus sans oublier la roue de secours ou, le cas échéant, à vous équiper d’un kit de réparation.

Articles similaires



4 réponses

  1. bepro50 dit :

    Hou ! la ! la ! Vous avez fumé la moquette :-)

    Je cite « ainsi, votre pneu n’est pas réparable dans ces conditions : »
    Il aurait fallut écrire « ainsi, votre pneu est réparable dans ces conditions : »

    Je cite « S’il s’agit la déchirure n’est pas due à un choc ou un objet tranchant »
    Il aurait fallut écrire « Si la déchirure n’est pas due à un choc ou un objet tranchant »

    Je cite En cas de pneu non réparable, il faut changer la roue par une nouvelle »
    Peut-être que de changer le pneu serait suffisant, non?

    Je cite « Pour réparer le pneu crevé, il suffit de vider la bombe anti-crevaison dans ce dernier. La mousse va boucher l’entaille. Ensuite, il faut le regonfler avec le compresseur. »
    Un aérosol anti-crevaison contient assez d’air pour mettre le pneu en pression (à condition d’avoir le modèle qui correspond au véhicule) et il faut rouler immédiatement mais à allure modérée. Si on prend le temps de vérifier la pression, il y a de fortes chances que la réparation ne tienne pas.
    De plus, il n’est pas vendu avec un compresseur.
    Après quelques kilomètres, il est préférable de contrôler la pression pour la remettre en conformité avec les données constructeurs (station service ou avec un compresseur si on en a un).

    Par contre le « kit de réparation » est lui composé d’un produit à introduire par la valve et d’un compresseur qui permet de refaire la pression avant de rouler.

  2. Florence dit :

    Bonjour,

    Oui en effet, il semblerait que je me sois quelque peu emmêlée les pinceaux! Merci de me l’avoir signalé et d’avoir apporté ces quelques précisions. :-)

  3. eric dit :

    Bonjour,

    Je vais aussi mettre un peu d’eau dans le moulin

    Juste une chose lors du changement de la roue par la roue de secours
    il faut « toujours  » serrer la roue en l’air faire le « vrai » serrage par terre , il y a un gros risque que les boulons se desserrent au roulage.
    Par mon métier de formateur dans ce domaine on le voit trop souvent dans les ateliers

  4. Cyril dit :

    Merci Eric pour ces précisions. Les conseils de professionnels sont toujours bon à prendre :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

« »


Scroll to top