UTQG : un comparatif pneu pour tout le monde ?

27

Mon premier article va m’amener à vous parler d’une indication made in USA très précieuse que trouverez de plus en plus souvent sur le flanc de vos pneus. Cette indication encore fortement méconnue est : L’UTQG (Uniform Tyre Quality Grading).

Qu’est-ce que l’UTQG ?

L’UTQG est une norme nord américaine exigée par le département des transports des USA concernant les pneus de véhicules de tourisme.
Cette norme ne concerne pas les pneus à crampons (4×4, tout terrain), les pneus neige, les galettes de roue de secours et les pneus de taille inférieure à 12 pouces.

Cette norme doit être présente sur les flancs des pneumatiques vendus aux USA, et du fait que pratiquement tous les manufacturiers sont présents sur le marché américain, on retrouve cette norme sur la majorité des pneus vendus en Europe. L’UTQG peut-être un bon indicateur pour choisir vos pneumatiques. Il peut vous permettre, sans être expert, de faire votre propre comparatif.

Les composantes de l’UTQG

Le Treadwear (indice d’usure de la bande de roulement)

L’indice référence du treadwear est 100. De ce fait, un pneu ayant un treadwear de 200 fera le double de kilomètres qu’un pneu ayant un treadwear de 100, mais en fera deux fois moins qu’un pneu ayant un treadwear de 400, et ainsi de suite.

Une comparaison d’indices ne peut de faire qu’entre deux pneus de la même marque (un Goodyear Optigrip peut être comparé à un Goodyear EfficientGrip par exemple) et non entre deux marques différentes (un Goodyear ne peut pas être comparé à un Michelin par exemple).

L’indice présent sur le pneu est établi par rapport à un pneu « normal » dans des conditions « normales » d’utilisation. Chaque conducteur est différent, donc la longévité peut varier en fonction du véhicule sur lequel il est monté, du style de conduite, des routes empruntées ou du gonflage des pneus.

Traction (indice d’adhérence sur sol mouillé)

Cet indice est compris entre « AA » et « C ». L’indice « AA » étant le plus élevé et « C » le moins élevé.
Les notes « B » et « C » peuvent être acceptables aux USA (grands axes, vitesse fortement limitée, etc..), mais en Europe il est préférable de monter des pneus avec un indice « AA », voir « A ».

Plus l’indice est bon, plus la distance de freinage sur sol mouillé est courte.

Temperature (indice de résistance à l’échauffement)

L’indice de résistance à l’échauffement, exprimée par les lettres A, B ou C, représente la résistance du pneu à l’échauffement et sa capacité à dissiper la chaleur.
Plus l’indice est haut, moins l’échauffement du pneu est important.

L’indice de température est établi pour un pneu gonflé à la pression requise et sans surcharge.
Attention : Une vitesse excessive, une pression insuffisante de gonflage ou une charge excessive peuvent générer une montée en chaleur du pneu et donc une usure plus rapide voir une dégradation du pneu.

Exemple de comparatif pneu

Entre un Michelin Energy Saver et un Michelin Pilot Sport 3

Cela signifie le Pilot Sport 3 aura une moins bonne autonomie, mais en contrepartie, une meilleure tenue de route sur le mouillé ainsi qu’une meilleure résistance à l’échauffement.

Pour conclure

L’UTQG est maintenant inscrit sur tous les flancs de pneu. Les indications sont simples et tout le monde peut les comprendre. Par contre il ne faut pas oublier que ces indications ne permettent que de comparer les pneus entre mêmes marques. Alors oui, nous chez Allopneus, nous aimons l’UTQG (même s’il reste incomplet pour comparer deux pneus).

Vous avez des questions, ou des choses à dire (ou à redire !) sur l’UTQG ? Laissez moi un commentaire et je vous répondrai.

Partager.

A propos de l'auteur

Expert produit chez Allopneus. Passionné de sport et de musique. Tout ce qui touche au pneumatique et à son marché m’intéresse. Je suis ici pour vous informer, échanger et apporter les réponses à toutes vos questions. Pour mieux rouler, roulez informés ! Bonne route et à très vite !

27 commentaires

  1. bonsoir

    j ai un c max 2 monté en 215 55 17 95 w.
    j avais des michelin hp d origine mais ils ne se faisaient plus,alors j ai monté des primacy 3.
    mais alors la,niveau usure…2 fois moins de kilometres pratiquement !
    du coup j ai gratté un peu sur internet et du coup j ai trouvé cette histoire d indice.
    alors du coup j ai pris l indice le plus élevé que j ai trouvé,le good year efficient gripp performance.
    pour l instant,niveau comportement,bruits… impecable.
    par contre si j en crois ce que vous avez écrit plus haut,je me suis planté,puisque j ai comparé des michelin et des good year ??
    je ne comprend pas pourquoi on ne peut pas comparer deux marque puisque c est une norme pour un pays , pas pour une marque ?
    si vous aviez un tableau récent avec cet indice avec les différentes marque de pneu se serait sympa car c est très dur a trouver.
    en vous remerciant.

    • @françois,
      Bonjour,
      Effectivement, vous ne pouvez pas comparer l’indice UTQG d’un Goodyear avec celui d’un Michelin. Cet indice sert à orienter l’utilisateur quant au modèle à choisir dans une même marque. L’indice est défini par le manufacturier lui-même, il n’y a donc aucune garantie que chaque manufacturier utilise la même « base » de calcul. c’est d’ailleurs pour cela que cet indice est assez méconnu du grans public.

      Concernant la différence entre le primacy HP et le primacy 3, elle s’explique par le fait que Michelin ait voulu améliorer le comportement sur sol mouillé avec le Primacy 3, ce qui a eu pour conséquence de réduire sa longévité.

      Malheureusement, nous n’avons pas de tableau pour toutes les marques à proposer. Nous avions voulu, au moment de l’article, en ajouter un mais nous n’avons pas pu. Nous referons, je pense, un article le proposant quand nous aurons cela en notre possession.

      En espérant avoir pu répondre à vos questions, n’hesitez pas si vous avez besoin d’autres renseignements complémentaires.

    • Bonjour @DOM ,

      Oui, le Treadwear est lié à un modèle et non une dimension donc, même s’il est possible qu’il varie entre deux dimensions éloignées, l’écart serait minime. Il s’agit d’un indice propre à chaque manufacturier pour différencier chaque modèle de sa gamme. Il peut vous servir à choisir, par exemple, entre un Michelin Energy saver + et un Michelin Primacy 3.

  2. Concernant les pneux runflat de 24550100 y (BMW 530 GT)
    Dunlop = 33000 km
    En cours, continental 15000 km usure a 70% (acheté chez allôpneus en 2013)
    En conduite très cool
    Que doit on prendre comme marque pour une grande longévité
    J’ai remarqué que la profondeur des sillons ne sont pas identiques suivant les marques
    7 a 9 mm témoin d’usure inclus.
    Peut on monter des peux non runflat ?
    Merci pour votre aide

    • Bonjour @Christian.
      Il est possible de monter des pneus non runflat (déconseillé par BMW, mais possible et légal), à condition de changer les 4 en même temps (on ne peut mixer RFT et non RFT).
      Pour le pneu, la longévité est surtout dépendante de la conduite et du véhicule, il est difficile de conseiller tel ou tel pneu pour ce critère.
      En runflat, vous pouvez choisir de repartir sur des Dunlop, les seuls choix étant le Conti, le Pirelli (qui n’est pas réputé pour sa longévité et est très bruyant) et le Dunlop (le plus récent, donc potentiellement le plus performant).
      Néanmoins, une usure plus rapide suite à un changement de pneumatiques peut être dû à une géométrie qui s’est « adaptée » à l’usure des anciens pneus, et a été destructrice pour les nouveaux pneus si elle n’a pas été contrôlée et refaite dans les mesures d’origine. À vérifier.
      Je reste dispo au cas où.

  3. Bonjour Yves,

    Le Mercedes Viano est un véhicule lourd (indice de charge élevé) donc l’usure des pneumatiques (pas forcément de manière uniforme) s’en ressent.

    Dans votre cas, je vous conseille d’éviter les marques budgets et de privilégier une gomme dure. Cela ne corrigera peut-être pas le défaut d’usure sur les extérieurs mais vos pneus dureront plus longtemps.
    Concernant justement l’usure sur les extérieurs, avez-vous fait contrôler votre véhicule (parallélisme et géométrie)?

    Intervertir vos pneus sur vos jantes vous fera effectivement gagner des km et l’usure sur les quatre pneus sera plus régulière.

    Quelles sont les dimensions de votre Viano?

    Bien à vous !

    Romain

  4. eurosud limousines le

    Bonjour Romain,
    Fidèle client d’allo pneu et grand consommateur de pneumatiques ( société de transport de personnes) je souhaiterai monter des pneus symétriques sur mes Mercedes viano qui consomment exagérément sur l’extérieur les pneus avant (12 à 15 000 km maxi).
    Je souhaite les tourner sur les jantes afin de les user plus régulièrement et augmenter ainsi l’autonomie.
    Merci pour vos infos
    Yves

  5. bonjour,

    quelles sont les différences techniques entre le Saver et le SAver+ . peux mettre 2 pneus différents sur le même train? because j’ai pneu de mort par ccoupure mais le train était quasiment neuf.

    merci d’avance

    Joël

  6. Bonjour,

    Merci pour ce site. Je dois changer les deux pneus avant de mon Espace IV 2.0 dCi FAP de 2009…ce sont des 225/55 R17.. en sachant que j’habite en IdF et que je fais de l’autoroute l’été pendant les vacances, quels modèles de pneumatique seraient les bons ?
    Nb: Pas de remorque.. rien de spécial.

    D’autres part, comment faire pour trouver des promotions vente+installation en IdF ?

    D’avance merci,

    Nico

  7. Je serais tout de même bien curieux de connaître l’argumentaire employé pour tenter de démontrer qu’une mesure destinée à la comparaison inter-marques des pneumatiques (le U de UTQG) n’est pas valide. Vous en ont-ils donné un ?

    Et si oui, il doit avoir des arguments bien bétonnés n’est-ce pas ? Par exemple et pour rester dans un domaine connexe, prêterait-on foi à un service commerciale de manufacturier automobile « informant » que les indications relatives à la pollution, la puissance de la motorisation, ou la longueur des véhicules ne permettent de faire des comparaisons qu’entre modèles d’une même marque ?

    En attendant, il me semble donc que votre prudence est quelque peu inversé. Doit-on faire plus confiance à des gens ayant potentiellement intérêt à faire disparaître ce type d’information, ou plutôt aux organismes publics (même étrangers) en charge de l’information des consommateurs ?

    Quoiqu’il en soit, merci pour votre patience à me répondre et pour votre courtoisie.

  8. ;) ma réponse ne se voulait ni négative ni conflictuelle, mon but était plutôt de vous donner notre ligne de conduite dans la rédaction des articles de ce blog. :)

    Effectivement, ces tests sont très poussés et peuvent surement permettre de comparer d’autres marques mais, n’ayant pas de certitudes sur ce point, je ne me suis pas permis d’aller si loin pour ne pas désorienter potentiellement nos clients.

    Juste un petit point, il ne faut pas nous faire dire ce que nous n’avons pas dit. Nous ne parlons en aucun cas d’une truanderie de la part des manufacturiers. Nous indiquons juste que les différents manufacturiers nous ont donné comme information que cet indice ne permettait de comparer uniquement des pneus de même marque.

    Votre analyse est très pertinente et montre un intéressement certain et nous vous remercions pour vos participations sur notre blog.

  9. Désolé pour le ton acerbe et l’orthographe déplorable : la seconde m’est consubstantielle ; quant à la tonalité polémique elle découle de l’invitation du blog « indignez vous ! », je n’ai pas su résister à la tentation. (NB : la qualification d’expert auto-proclamé, par exemple, provient de votre site et de sa petite notice sur vous même).

    Permettez-moi encore de souligner encore à quel point vous vous complaisez dans l’erreur quant à votre interprétation. La notation UTQG. De même que les mesures rendues obligatoires par la législation pour tout un tas de bien d’équipements (classement anti-pollution, consommation d’énergie …) sont effectivement réalisées par les manufacturiers eux-mêmes.

    Ces mesurages correspondent néanmoins à des protocoles de mesure souvent rigoureux, donc reproductible. C’est le cas des mesures d’indice UTQG. Il est bien entendu envisageable que les industriels trichent quant au résultat des mesures. Et c’est ce que vous sous entendez puisque c’est là, la seule action qui rendrait ses tests inopérants pour leur objectif : permettre une comparaison éclairée des produits.

    En fait, l’incurie générale des pouvoir publics en la matière — ils on réputation d’opérer des contrôles avec plus que de la parcimonie — fait qu’il est même fortement soupçonnable qu’effectivement certains pratiquent de tels manœuvre frauduleuse, répréhensible et justement condamnées par la législation.

    Mais vous vous rendez certainement compte que votre propos accusant les industriels de falsification systématiques est extrêmement grave et engage votre responsabilité. Et à moins de preuves sérieuses, il ne peut s’agir d’information comme vous l’affirmez dans votre réponse. Quant à moi j’ai encore la naïveté de croire que les informations présentes (indices UTQG uniquement jusqu’ici) sont toujours bien plus intéressantes et informatives, malgré une suspicion légitime que je partage avec vous, que l’absence totale d’information dans laquelle se complaisent la majorité (sinon la totalité) des sites de commerces de pneumatiques en ligne.

    ——————-

    Encore toutes mes excuses quant à la tonalité des propos précédant. La liberté à du bon, mais il faut parfois apprendre à contrôler ses propres débordements. En l’occurrence celui-ci résulte des longues heures passés à analyser les offres de marchands de pneumatiques en ligne et à les croiser manuellement avec les données d’indices UTQG disponibles sur safercar.gov. Un travail fastidieux qu’il serait si simple à un site soucieux d’épargner ce labeur mécanique à ses clients potentiels. Un simple croisement de sa base de produits avec les références de pneumatiques vendus aux États-Unis d’Amérique suffirait.

    Malheureusement, apparemment, trop de gens ressassent votre point de vue sur les truanderie des industriels du pneus. Et donc nul ne le fait. Tant pis pour nous.

  10. Bonjour PMA,

    Je suis effectivement responsable produits et donc pneumatiques, mais je ne fais pas partie de l’organisme ayant créé cette norme, de ce fait, mon travail est de relayer une information.

    L’UTQG est, contrairement à l’étiquetage européen qui sera obligatoire à partir de cet automne pour tout pneumatique, un indice donné par le manufacturier lui-même. Michelin définira l’UTQG de ses pneus, Pirelli définira celui de ses pneus, etc..
    De ce fait, cet indice sera uniforme dans le sens ou il comparera tous les pneumatiques d’une même marque.

    Je ne pense pas répandre de « calomnies », je me contente de relayer l’information afin qu’elle puisse aider les consommateurs dans leur choix. Je ne dis en aucun cas que ce test ne pourra jamais comparer deux marques mais les manufacturiers eux-mêmes (qui sont ceux qui établissent ces indices) annoncent que ce comparatif n’est valable que pour deux pneus de même marque.

    Je ne me donne pas un rôle plus important que celui d’informer et ne m’auto proclame en aucun cas spécialiste UTQG.

    Si mon article « insulte votre intelligence », j’en suis profondément désolé et espere un jour avoir les compétences nécessaires pour comprendre ce que je lis lors de mes recherches ;)

  11. Bonjour. Je m’indigne effectivement : vous êtes un expert auto proclamé. Mais avez-vous rellement pris le soins de faire quelque recherche avant d’anoner des discours commerciaux comme : « Une comparaison d’indices ne peut de faire qu’entre deux pneus de la même marque ». Vous-êtes vous contentés de lire naïvement cette rengaine sur des sites commerciaux européen qui cherche à répandre cette légende ?

    Répandre de tels calomnie est une insulte à l’intelligence de ceux qui vous lise. Si vous lisez l’anglais, trouver le détail de ce que sont les tests UTQG n’est guère difficile de nos jours. Vous vous rendrez compte que le U de « uniform » n’est pas présent en vain au début du sigle. Ces tests sont bien uniformes, et donc parfaitement valides pour comparer des pneus entre marques puisqu’ils sont effectués avec un véhicule calibré, en environnement contrôlé, et étalonné vis-à-vis d’un même pneus étalon. Le test est conduit sur 7200 miles. Cela permet donc d’avoir une précision dès plus raisonnables.

    Les tests UTQG, quoiqu’en pensent ceux qui souhaitent enfumer les utilisateurs de pneumatiques sont bien des tests uniformes, standardisés ayant vocation à permettre la comparaison entre les pneus de différentes marques. Et n’importe qui sachant lire et ayant 10 minutes à passer sur google pour atteindre les informations disponible sur le site nhtsa.gov peut se rendre compte aisément que les TESTS PRATIQUÉS, dans le cadre de la procédure UTQG, PERMETTENT EFFECTIVEMENT DE COMPARER LES PNEUMATIQUES entre marques.

  12. Merci à vous Laurent d’avoir posé vos questions qui étaient très intéressantes et qui pourront surement éclairer plus d’un lecteur.

    N’hésitez pas à revenir vers moi, réagir ou laisser votre trace sur cet article ou sur les suivants si vous avez la moindre question !

  13. Re laurent.

    Dans la gamme Michelin, les différents modèles se divisent le marché intégral du pneumatique mais on retrouve plusieurs dimensions dans lesquelles sont présents deux modèles (exemple : 205/60R16 où l’on retrouve l’energy saver et le Primacy HP).
    Cet indice est propre à chaque manufacturier.
    Il est un premier pas vers la qualification visuelle obligatoire des pneumatiques en attendant l’année 2012 où un « grading » sera instauré sur chaque pneumatique. Ce « grading » s’inspire de la classification écologique qui existe pour les véhicules ou encore de l’électroménager (ceci sera d’ailleurs l’objet de l’un de mes futurs articles à paraître sur le blog).
    Le but final étant de limiter les marques bas de gamme dont il est plus difficile de garantir la qualité et de fournir une visibilité plus claire au client lors de son achat.

  14. Re.
    L’UTQG est pour moi intrigant car dans la gamme Michelin par exemple très peu de dimensions existent en plusieurs profil, non?
    Il y a quoi 3 ou 4 tailles (205/55R16 saverhp/Pe2. Ou 205/50R17 mxv4 hp pe2 PS3 225/45R17…..on ne comptera pas les pneus à indices.
    N’existe t il pas une deuxième utilisation de ces indices moins connue?

  15. Question utile Laulo !

    Effectivement, cette norme ne vise pas à faire un comparatif entre tous les pneumatiques présents sur le marché, mais plutôt à faire son choix sur un modèle au sein d’une même marque.

    Je m’explique :
    – Si vous hésitez, par exemple, entre un Michelin Energy Saver et un Primacy HP dans vos dimensions, cette norme vous apportera les informations nécessaires pour que vous puissiez acheter celui qui correspondra le plus à vos attentes.

    Donc, pour répondre à votre question, il n’est effectivement pas possible de comparer un Michelin et un BF Goodrich ou un Kleber avec cette norme.

    • Voulant dans un premier temps montrer la différence pneu sportif / pneu écologique, j’ai recherché une illustration claire. Sur cette illustration ce n’est pas la même dimension et l’UTQG n’est pas le même selon la taille du pneu donc vous trouverez ci-dessous une comparaison à dimension égale :

      Michelin energy saver 205/55R16 91V –> 400 A A

      Michelin Pilot Sport 3 205/55R16 91V –> 240 A A

      On notera une différence importante en ce qui concerne le treadwear (+160 pour l’energy saver) qui nous rappelle qu’un pneu sportif s’use bien plus rapidement qu’un pneu écologique.

      • Bonjour Romain

        Vous semblez bien connaître l’indice UTQG et les informations qu’il indique,
        Pourquoi sur les sites de ventes en France (notamment sur allopneus) cet indice n’apparaît jamais en plus des informations déjà présente sur l’étiquette ?
        Pensez vous que ce n’est pas bon commercialement et que certains produits ferraient peur au acheteurs potentiels ?

        • @masselin,

          Bonjour,
          L’UTQG permet de comparer des pneus d’une même marque, par exemple un Michelin energy Saver et un energy Saver+ (il s’agit d’un étiquetage propre à chaque marque). De ce fait, nous trouvons plus objectif et plus pertinent pour vous de renseigner l’étiquetage européen qui est le même pour toutes les marques et vous permet donc de comparer les pneus de marques différentes lors de votre choix final. L’UTQG reste néanmoins intéressant en cas d’hésitation entre deux modèles d’une même marque. Nous ne l’affichons pas, également, pour ne pas vous noyer d’informations qui pourraient être confondues et, au final, ne pas vous aider.

          Je reste à votre disposition si vous avez d’autres questions. :)

Donnez votre avis